A la recherche du temps perdu. Retour de pêche

Retour de pêche à la crevette en 1985



La pêche au sprat en 1930

(de très belles photos encore transmises par Jean-Yves Loriot...)

Anne-Marie Philipe au "Petit musée d'Alphonse!" de Honfleur


(photo J.-Y. Loriot (c))

La comédienne Anne-Marie Philipe, fille de Gérard Philipe et "Marraine Officielle" de l'Allée Allais"

Anne-Marie Philipe interprète le rôle de Madame Valle dans le superbe film de Vera Belmont : Survivre avec les loups. Actuellement sur les écrans ".

Alain Guérin et les autres : à quand la vérité ?

Tandis qu'avait lieu à Equemauville un hommage à Alain Guérin, le 28 janvier 2008, une autre cérémonie se tenait à Toulon, en hommage à l'ensemble de l'équipage (52 hommes) disparu lors du naufrage du sous-marin "La Minerve" le 27 janvier 1968.
Cette cérémonie, qui a lieu tous les ans, est l'occasion pour les proches et les amis des victimes d'échanger leurs mémoires respectives tout en créant une dynamique pour faire avancer la vérité sur cette tragédie encore si présente dans les esprits...

Hommage à Alain Guérin



"Alain GUERIN"...

Pourquoi ce nom figurant tout seul à l'année 1968, sur le monument du Souvenir Français, à part des disparus des guerres du XXème siècle : 1914-1918, 1939-1945... ?

Pour comprendre cette singularité, il faut se remémorer la tragédie de la Minerve, sous-marin français des années 1960 qui sombra corps et biens au large du Cap Sicié, non loin de Toulon, le 27 janvier 1968.

Parmi les 52 membres de l'équipage se trouvait le quartier-maître Alain Guérin, un beau jeune homme originaire d'Equemauville, tout près de Honfleur.

La cause et l'endroit exacts de cette disparition n'ont jamais été clairement déterminés, en dépit des nombreuses hypothèses et des tentatives de recherches. Mais quarante ans après, le culte du secret de la Défense nationale (la "Grande Muette") interdit encore de faire toute la lumière sur cette tragédie qui traumatisa proches et amis.


Toutefois, le combat pour la vérité et une certaine forme de justice se poursuit, lentement mais sûrement, et il n'est jamais exclu que de nouvelles informations parviennent au grand jour...

Lundi 28 janvier 2008, à Equemauville, un hommage a été rendu à Alain Guérin, quarante ans et un jours après le drame.

"Homme de Bois", dans la rue du même nom...


(photo J.-Y. Loriot (c))

Les pages jaunies de l'album... Honfleur en 1855 et 1898.


( Honfleur en 1855 (plaque sur verre).
.

Honfleur en 1898

.

(photos transmises par J.-Y. Loriot(c))

Honfleur et ses maisons si reptiles !

Maisons étroites du quai Sainte-Catherine
Aux arêtes si droites que le soleil taquine !


Ardoises bleues, miroirs heureux...
Vous êtes la peau de serpent
Offerte à tous les vents
La peau de crocodile
Qui protège la ville!
.
(photos Jean-Yves Loriot)

Clos Arsène Lupin à Etretat.

Même si Arsène Lupin ne s'est jamais trop aventuré du côté de Honfleur, préférant oeuvrer dans le triangle d'or Le Havre-Rouen-Dieppe, il est fortement recommandé d'aller voir du côté d'Etretat le "Clos Lupin" la maison de Maurice Leblanc, auteur des aventures du gentleman-cambrioleur.
Ce musée intercatif dont la visite se fait avec un audioguide, comme dans les Maisons Erik Satie de Honfleur, vous promet bien des surprises et beaucoup d'aventures...

Adieu l'artiste !

"Pour mes amis "potards", Big Bisous et vive Alphonse!" Carlos
Salut l'artiste. Homme cultivé ("La culture ne s'hérite pas, elle se conquiert"* ), grand amateur de "mots drôles", Carlos avait gravi deux fois 'l'escalier qui a mal tourné" du Petit musée d'Alphonse, voulant s'inhaler par deux fois (une fois pour chaque poumon) des effluves du flacon "d'eau infestée par le bacille hilarant".
Carlos était un habitué de la Côte fleurie, tout comme sa mère Françoise Dolto qui vivait à Trouville...

* André Malraux.

Une importante mise au point concernant les obsèques de Michel Serrault

Jean-Jacques Bresson, le diacre chantant de Honfleur.
La pureté de sa voix n'a d'égale que celle de ses pensées pour le Très-Haut...


Contrairement à ce qui a été souvent dit dans les medias nationaux (et repris dans un des posts de ce blog), ce n'est pas l'abbé (des stars) de la Morandais qui a célébré les obsèques de Michel Serrault en l'église Sainte-Catherine de Honfleur. Il a juste fait le mot d'accueil...
Mais c'est le clergé local qui a tout organisé et célébré. La messe était présidée par Mgr Pican, évêque de Bayeux-Lisieux, assisté par les abbés Ruffray et Perrot et du plus beau diacre (chantant) de l'ouest, Jean-Jacques Bresson, qui a lu l'Evangile avec beaucoup d'émotion, juste devant une de ses idoles : Charles Aznavour !
Cette importante mise au point méritait d'être faite...

Les pages jaunies de l'album. Honfleur en 1910 (suite)






(photos transmises par J-Y Loriot (c))

Une recette de Brindille de Noguas : confiture de pommes normandes à l'absinthe

(photo J.-Y. Loriot (c))

1 kg de pommes épluchées et épépinées.
1 litre d'eau.
2 kgs de sucre spécial confiture.

Epluchez les pommes et les coupez en quatre.
Otez coeurs et pépins.
Faire cuire les pommes dans 1 litre d'eau. Dès que les pommes sont
tendres, les retirer du feu.
Egoutter. Recueillir le jus. Lorsqu'il bouillonne et "nappe"
l'écumoire, ajouter les pommes et laisser cuire à gros bouillons
pendant 15 minutes. Remuer souvent. La confiture est cuite lorsque
les pommes sont devenues translucides.
Ajouter 4 cuillères à soupe d'absinthe.
Vérifier la cuisson en versant 1 goutte de sirop sur une assiette
froide. Elle doit prendre en gelée aussitôt.
Mettre en pots lorsque la préparation est chaude.
Fermer les pots et les retourner pendant 5 minutes pour une meilleure
stérilisation.

Bon appétit !!!!!!

Les pages jaunies de l'album... Honfleur en 1910







(photos transmises par J.-Y. Loriot)

Un poème du président de l'A4 (Association des Amis d'Alphonse Allais)

MES MEILLEURS VŒUX DU JOUR

En ce début d’année,
Après un grand bonjour,
Je veux vous présenter
Mes meilleurs vœux du jour.

Chaque mois de janvier,
Mes vœux sont mis au jour
Dans le même panier,
Au risque de débours.

Ce modeste billet,
Pondu au petit jour,
Me permet d’habiller
L’amitié pour toujours.

Certes, ces vœux brouillés
Par d’obscurs calembours
Risquent d’«encoquiller»
La nature du discours.

Caser des vœux permet
Une poêlée d’humour
Dans un style ampoulé
Que les gourmets savourent.

Je veux, et vous voulez,
Que, demain, mes vœux durent…
Et qu’ils soient décalés
Des vœux pieux qu’on endure.

Notre noble Assemblée
Est une Haute cour,
Bien que Chassy-Poulay
Soit de la basse-cour.

Nous jouerons cette année
Des douzaines de… tours,
Verveux succédanés
Du sérieux d’alentour.

Gentiment enrobés
D’un petit brin d’humour,
Vous venez de gober
Mes meilleurs vœux du jour.

Clairs-obscurs en Pays d'Auge...

Passé le solstice d'hiver (et les fêtes qui le suivent), les jours rallongent, la nature endormie commence à s'éveiller, et c'est la montée vers un printemps radieux qu'évoquent ces clairs-obscurs augerons immortalisés par Jean-Yves Loriot...

L'HIVER

LE PRINTEMPS

Honfleur vu par le goëland Jacquot


Photo de Jacques Lefebvre, publiée sur ce blog en forme d'hommage...
Là où il est, c'est ainsi qu'il doit voir Honfleur lorsque son esprit plane au-dessus de son séjour terrestre privilégié...

Barbara - L'Aigle Noir

Sait-on que Barbara créa "L'Aigle noir" au Grenier à sel de Honfleur en 1970 ?
Un nouveau titre... de gloire pour la petite cité de l'estuaire!
Jean-Jacques Bresson, le "diacre chantant", "figure incontournable du patrimoine honfleurais", se souvient très bien de cet événement qui correspond à ses débuts de chanteur (il a entamé sa longue carrière en 1967). C'était l'époque où il faisait les premières parties d'Hugues Aufray, d'Alain Barrière, de Jacques Martin...
(ci-dessus vidéo du live au Châtelet, 1987).

Le Père Noël 2007 à Honfleur : la preuve en images!


video


Le Père Noël existe. Nous pouvons diffuser maintenant cette vidéo ultra-confidentielle : le bon et gentil vieillard a bien fait une escale à Honfleur en 2007. Il avait une vague ressemblance avec un certain Pierre Barré, alias Tarta(cover)...

Le tout avec le son clair du violon de l'hiver!

Isabelle ADJANI - "Pull Marine"

Dans le fameux clip "Pull Marine" (1984), Isabelle Adjani effeuille un calendrier dont tous les jours sont à la date du 1er avril. L'intrigue tourne autour d'un poisson d'avril. Le plus fort, c'est que la star s'est rendue incognito dans le Petit musée d'Alphonse Allais de Honfleur, il y a environ un an, pour admirer les inventions primoavrilesques du prince honfleurais de l'humour.
Nul doute qu'elle aura été sensible aux baleines volantes et autres aquariums en verre dépoli pour poissons timides !!!

(en plus, l'anagramme parfaite d'Isabelle Adjani, en considérant le "j" comme un "i", donne : "ALLAIS AIDE BIEN" ou "IDEE ALLAIS BAIN" !!! Effectivement, il s'agit bien d'un bain au fond de la piscine, avec une idée allaisienne : le poisson d'avril !)

Coïncidence... Bande-annonce du film "Le Papillon"

Ce qui est étonnant dans cette bande-annonce du film "Le Papillon", c'est la présence prémonitoire d'une tombe avec une croix portant le nom de Michel Serrault, et la présence des papillons. Et pourquoi est-ce étonnant? Tout simplement parce que Michel Serrault est mort et enterré à Honfleur, où l'on trouve un "Naturospace" entièrement consacré... aux papillons!

Comme les rois mages...

(photo J.-Y. Loriot)
.

Lui qui de son vivant n'a jamais su " l'amasser ", posthumement et complètement, il se fourre dedans : Alphonse Allais est aujourd'hui le roi de la galette !

La fève Alphonse Allais. Pâtisserie " Les Blés d'or ". Rue du Dauphin. Honfleur.
.
Pour célébrer la naissance de la fève A.A. une "Amie du Petit musée !", allaisienne "corps et âme", a écrit ce poème qu'elle dédie aux matelots honfleurais en ce début d'année.


Conseil aux matelots : De l'anisette à la galette ....

Attention à ne pas trop suivre les étoiles du Berger,
De l'anisette à la galette, il n'y a qu'un pas sage,
A franchir sans modes et rations ...

Bien qu'avec la galette,
Tout comme la compagne de couchette,
Passée la troisième, on attrape vite le " mal de mère " !


Pa.

Pensée politico-allaisienne




Honfleurissimo. L'actu.... vue et revue !

Après le discours de "Monsieur Carla Bruni ", cette pensée allaisienne illustrée par l'Académicien Claude Turier (Académie Alphonse Allais).

Honfleur l'hiver





































(Photos Hélène Boiteau-Rabaud)
photos prises le 24 décembre 2007

Erik Satie still alive : come back to Honfleur !


Voici les résultats et la réponse que vous attendez tous à notre grand jeu-concours sur " Honfleurissimo, le blog qu'il vous faut ! "
Qui était le Père Noël photographié par nos envoyés très spéciaux ?
Il fallait reconnaître bien sur ...... Erik Satie.

La réponse a la question subsidiaire "Combien recevrons nous de mauvaises réponses ? " était : 38710453. (Plus un bulletin blanc).
Demain, le nom de l'heureux GAGNANT.

ALI PROJECT - JE TE VEUX (ERIK SATIE) I WANT YOU

Une très belle chanson, avec une voix mélodieuse, sur une musique d'Erik Satie !
Esotérik Satie, dixit Alphonse Allais, fut honfleurais et universel...

Ouest-France 04/01/2008 : sortie de piste d'un Boeing 737 à Deauville (Saint-Gatien)

Après sa sortie de piste, l'avion s'est enfoncé dans l'herbe et a glissé sur une vingtaine de mètres avant de s'immobiliser, les réacteurs quasiment posés sur le sol.


vendredi 04 janvier 2008
Sortie de piste d'un Boeing 737 à Deauville


Après sa sortie de piste, l'avion s'est enfoncé dans l'herbe et a glissé sur une vingtaine de mètres avant de s'immobiliser, les réacteurs quasiment posés sur le sol.

L'avion en provenance de Marrakech a raté son atterrissage, jeudi matin. Sans doute en raison du verglas sur la piste. Aucun blessé n'est à déplorer parmi les 168 passagers.


« Des gens criaient : Au feu ! le réacteur brûle ! On a vraiment eu très peur. » Andréa et sa fille Caroline soufflent devant un café croissant dans le restaurant de l'aéroport de Deauville-Saint-Gatien. Il est 10 h, jeudi matin, et elles se remettent doucement de l'incident survenu à l'atterrissage de leur avion en provenance de Marrakech. Le Boeing 737-400, avec 168 passagers à son bord, est parti du Maroc à 5 h (6 h, heure de Paris) pour toucher à 8 h 50 la piste longue de 2, 5 km de Saint-Gatien. « Un atterrissage peut-être trop rapide », précise Hubert, un Brestois bouillonnant de colère en évoquant l'accident survenu ensuite.

L'appareil de la compagnie Atlas blue a chassé pendant le roulage pour sortir en bout de piste. L'appareil s'est alors enfoncé dans l'herbe, les réacteurs quasiment posés sur le sol, pour glisser encore une vingtaine de mètres avant de s'immobiliser. Un accident rare, et une grosse frayeur pour les passagers, même si aucun n'a été blessé.

« Des flammes sous les ailes »

« Des flammes sortaient sous les ailes. Puis de la fumée est entrée dans l'avion. Il y a eu un moment de panique », soulignent Denis, Florence et leur fils Jérémy, habitant Pont-l'Évêque. Des personnes âgées ont fait des malaises et des enfants étaient malades », notent des passagers. Ils expliquent ensuite avoir dû attendre dans le Boeing, entre vingt minutes pour certains et jusqu'à une heure pour d'autres, avant d'être évacués par les toboggans, puis d'être conduits en bus jusqu'à l'aérogare. « Et tout ce temps sans même une information sur ce qui s'était produit. Le commandant de bord n'a rien dit. C'est quand même étonnant », s'emporte Hubert.

Dans l'aérogare également, où les familles attendent le retour de leurs proches, peu d'informations sont diffusées. « On nous a seulement dit que l'avion était dans le champ, explique Déborah, venue chercher ses parents. Heureusement ils m'ont appelé de l'avion avec leur portable pour me dire que tout allait bien. »

« Fallait-il se poser là ? »

Peu après l'accident, la tension monte dans l'aérogare. Des passagers veulent comprendre comment un tel incident a pu se produire. « Pourquoi la piste est-elle restée verglacée ? Si rien n'a été fait, fallait-il que l'avion se pose là ? », s'indigne un homme en s'adressant au président de la chambre de commerce et d'industrie du pays d'Auge, gestionnaire de la plateforme aéroportuaire.

Christian Fougeray, explique que « l'aéroport n'a pas le matériel pour traiter une piste verglacée. On fait si besoin appel à un sous-traitant. Mais pas s'il n'y a qu'un avion dans la journée. Dans ce cas le pilote est prévenu par l'Aviation civile. C'est lui, avec toutes les informations qui lui sont transmises, qui décide d'atterrir ou d'aller vers un autre aéroport. »

Une enquête a été ouverte par la Brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA), basée à l'aéroport de Saint-Gatien et le Bureau enquête et analyses pour la sécurité de l'Aviation civile. « Dans le cas d'un accident comme celui-là, il faut mener beaucoup d'investigations : transcrire et étudier les communications passées entre le sol et le bord, analyser les conditions de freinage, les équipements de la plate-forme..., explique Marcel Leroux, ingénieur de permanence à la Direction de l'aviation civile de l'Ouest. Si le verglas est seul en cause, l'enquête le déterminera. Mais c'est rarement simple. Il y a toujours un enchaînement de plusieurs événements. »

Dépêche AFP : Sortie de piste d'un Boeing 737 à Deauville, pas de blessés

Sortie de piste d'un Boeing 737 à Deauville, pas de blessés

CAEN (AFP) — Un Boeing 737 de la compagnie Atlas Blue, avec à son bord 168 passagers, a effectué jeudi matin une sortie de piste sans faire de blessés lors de son atterrissage à l'aéroport de Deauville-Saint-Gatien (Calvados), a-t-on appris auprès de l'aéroport et de l'aviation civile.

L'avion a glissé en bout de piste et fini sur le bas-côté droit, après une course d'une vingtaine de mètres dans l'herbe. "L'avion est embourbé et ses réacteurs sont pratiquement posés au sol", a expliqué à l'AFP Marcel Leroux, ingénieur de permanence à la Direction de l'aviation civile de l'Ouest.

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) a ouvert une enquête pour déterminer les causes exactes de l'incident qui n'a pas fait de blessés parmi les 168 passagers et les 6 membres d'équipage, évacués par toboggans.

Quelques passagers ont toutefois été choqués, dont l'un a fait un malaise, selon l'aviation civile.

L'incident s'est produit à 08H50, alors que la piste était verglacée, selon l'aéroport et l'aviation civile. "La piste était verglacée, mais cela ne justifie pas cet incident", a affirmé M. Leroux, estimant toutefois que "s'il n'y avait pas eu de verglas, l'avion n'aurait pas glissé".

"L'enquête doit mettre en évidence l'enchainement des faits et événements qui ont amené à cette glissade, ça ne peut pas être ramené à la seule présence de verglas", a-t-il commenté.

"L'enquête va être assez longue, car il faut transcrire et étudier les communications passées entre le sol et le bord, mais aussi analyser les conditions de freinage et les équipements de la plate-forme", a précisé M. Leroux.

"Il faut voir aussi si les mesures adaptées pour que l'avion soit en mesure de se poser sans encombres ont été prises", a-t-il ajouté.

Le Boeing 737 devait décoller de Deauville dans la matinée à destination de Brest avant de repartir vers le Maroc dans l'après-midi.

Le tour-opérateur français Marmara, qui avait loué l'appareil d'Atlas Blue, une compagnie filiale à 100% de Royal Air Maroc, a affrété un nouvel avion qui doit décoller de Nantes en fin d'après-midi. Les passagers sont en cours d'acheminement par autocars depuis Deauville et Brest.
Sortie de piste d'un Boeing 737 à Deauville, pas de blessés

L'abbé Henry Sale : Histoires honfleuraises à marée haute (volume II)


Tous réclamaient la suite, l'abbé Henry Sale n'a eu qu'à faire appel à sa mémoire pour écrire le tome II "d'Histoires honfleuraises à marée haute". "Et je me suis aperçu, dit-il, en rassemblant ses souvenirs, que je n'ai eu comme l'équille à la Saint Denys, qu'à "ramasser comme d'assis".

C'est ainsi que vous vous amuserez à lire l'histoire de ce pauvre "Misère de misère". Un jour de cafard, lisez "Baiseux d'Saints" ou "Marie-cul-de-poul". Si vous êtes inquiets, regardez "Le mystère de la panthère rouge" et enfin, n'oubliez pas "Les fesses", ce qui vous rappellera le vieux dicton.... "Trop parler nuit".

L'Abbé Henry Sale est né à Honfleur, quartier Sainte Catherine, le 7 novembre 1922. Il fait ses études primaires à Honfleur, école de la République, ses humanités à Caen, puis philosophie et théologie à Bayeux. Il a exercé son ministère uniquement en Pays d'Auge. Il est nommé auxiliaire à Honfleur, en 1977.L'Abbé Henry Sale administre aujourd'hui encore, les églises de la Rivère Saint Sauveur, Ablon, Geneville et Queteville. Il est grand Aumônier des Confréries de Charité du Pays d'Auge.

L'Abbé Henry Sale est "le plus grand fan" de Johnny Hallyday, mais là ... "est une autre histouère ! "
L'abbé Henry Sale, "Histoires honfleuraises à marée haute (volume II)", éditions de la Lieutenance.

Survol de la ville

(photo Pierre Barré)

En ce début d'année, prenons de la hauteur et partageons avec la mouette Tarta une splendide vue plongeante sur la ville de Honfleur!

La mode, après avoir fait son cinéma à Honfleur, le fait ailleurs...


Après Honfleur et en passant par Hong-Kong, " Arts-Talent et Ciné- Costumes ", proposent une nouvelle exposition à Cholet. Des costumes de cinéma dans la ville des mouchoirs ! Normal, pour essuyer ses larmes devant "Les deux orphelines" ou celles de rire devant "La cage aux folles". GRAND MERCI à Didier Jovenet . A voir et revoir jusqu'au 31 janvier.